HomeDossiersL. DODIN, père du stigmomètre


Lucien DODIN, l'inventeur du "STIGMOMETRE"

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Dodin VDT Publicite Fr 960

 

Lucien Dodin, né en 1900 à Saint-Jean de Monts (Sables d'Olonne - Vendée), exerca d'abord la profession d'architecte qu'il délaissa suite au marasme de la crise de 1929. Il se consacra à la fabrication artisanale d'agrandisseurs et inventa divers dispositifs optiques dont le VDT - verre dépoli télémètre. Après la guerre 40-45, il travailla pour O.P.L. (FOCA) et par la suite avec ALSAFOT pour qui il créa le CYCLOPE (1950) et l'ALSAFLEX (1952). Plus tard, devant le relatif insuccès commercial de ses inventions, il se tourna vers l'imprimerie offset. La photo ci-dessous montre Lucien Dodin, en paisible retraité, exhibant ses deux créations.

Lucien Dodin J L Princelle
photo © J-L Princelle

Lucien Dodin avait une passion pour les prismes (La maison qu'il acheta plus tard à Monpellier avec les royalties de Zeiss Ikon fut d'ailleurs baptisée "Les Prismes") et c'est en conjuguant cette passion avec celle de la photographie qu'il eut l'idée d'un système de mise au point particulièrement précis et efficace. Il faut dire que la mise au point sur dépoli avec les chambres ou appareils reflex n'était pas toujours facile et souvent approximative. Quant au télémètre par triangulation et superposition de deux images, il rendait nécessaire un couplage précis et compliqué pour chaque objectif. La combinaison de deux prismes incrustés au centre du dépoli permettait de mettre au point de manière simple et efficace pour peu que le sujet visé comportes des lignes et que l'objectif soit suffisament ouvert pour que les rayons transmis arrivent de manière suffisament oblique.

 Brevet Dodin 21 12 1948US2669916 0
Extrait du brevet US

Ce dispositif fut d'abord appliqué aux verres de visée des chambres ou reflexs grand-format comme le montre la photographie ci-dessous d'un exemplaire tel que le fabriquait artisanalement Lucien Dodin :

DODIN VDT emball 960 DSC 7123

 

Dodin DTP primes agrand. 700 DSC 7126
L'agrandissement permet de bien voir les deux prismes placés tête-bèche

 

Dodin etiquette depoli telemetre 1947 960
L'adresse permet de dater le document, Lucien Dodin vécut en effet aux Sables d'Olonne de septembre 1945 à juin 1947.

Cette géniale invention dont Lucien Dodin déposa le brevet principal en 1943 suscita l'interêt de bien des constructeurs des reflex 24x36 alors de plus en plus en vogue. C'est ainsi que des brevets et des licences (L. Dodin multiplia les variantes) furent vendus à de grandes marques. Parmi celles-ci : ZEISS IENA (Exakta), ZEISS IKON (il reçut un CONTAFLEX personnalisé), ROYER, AGFA, ROLLEI (Lucien Dodin fabriqua lui-même les dépolis-télémètre destinés au ROLEIFLEX), PIGNONS (Alpa 6), MECAFLEX, KODAK (Allemagne) et NIKON (Suisse).
Par contre d'autres marques ne se gênèrent pas pour utiliser ce dispositif sans en avertir son inventeur, parfois même après avoir entamé des négociations (WIRGIN Edixa) !. Ce fut le cas pour des marques, repérées à l'époque en France et en Suisse, telles que BRAUN (Paxette), Voigtlander (Bessamatic), CANON (FX), ZUNOW etc qui d'ailleurs en faisaient la publicité sans vergogne !

 

pub wirgin edixa telemetre 960        VoigtlanderBessamatic Pub 1960 Us 700

Il est impossible d'imaginer les sommes astronomiques auxquelles eut pu prétendre Lucien DODIN si ses brevets avaient été respectés car, par la suite, ce fut la quasi totalité des marques d'appareils photographiques du monde entier et particulièrement les japonaises qui utilisèrent "librement" le Dépoli Télémètre Dodin que tout le monde commença à appeler "STIGMOMETRE".  A ce propos, il faut remarquer que dans un des courriers de L. DODIN à un de ses licenciés, il conseille de ne pas utiliser l'appellation "stigmomètre" car elle est propriété de RECTAFLEX depuis 1948 pour un dispositif de mesure de la distance assez semblable (dénommé à l'export "DUO-FOCUS").

Rectaflex pub duo focus 1950 Us          Rectaflex Stigmometre 700 surligne

Pour qui voudrait en savoir plus, une mine d'informations a été publiée par le fils de Lucien DODIN sur son site très fouillé où l'on peut trouver des scans de brevets, de contrats et correspondances avec les grandes marques à propos de la vente de licences ou brevets etc... Des milliers de documents sont ainsi mis à disposition; le fait est suffisament rare que pour être souligné, immense merci Monsieur Jean-Daniel DODIN ! De plus, de nombreuses informations montrent que Lucien DODIN non content d'être un inventeur génial était un personage haut en couleurs, philosophe et pédagogue, n'ayant pas sa langue en poche...

  http://dodin.info/luciendodin/index.php

 


 

.