HomeNewsDernières acquisitions18/01/2012 - encore un p'tit nouveau - Le Rollei E110

18/01/2012 - encore un p'tit nouveau - Le Rollei E110

18/01/2012 - Encore un p'tit nouveau - Le ROLLEI E110


rolleiE110-news

Le Rollei E110 (06-1976->12/1978) est le petit frère du A110 (09-1974->09/1981). Il se distingue par sa robe "aluminium hell" - le A110 était en "aluminium schwarz" - et par une électronique simplifiée. Sa cellule CdS pilote l'obturateur électronique Rollei-Prontor de 4 secondes à 1/250e en semi-automatisme : un curseur face à trois symboles (+ flash) règle le diaphragme et l'obturateur fait le reste en signalant  à l'aide d'une diode dans le viseur le risque de bougé et les poses longues (Le A110 disposait d'une cellule au silicium et d'un automatisme programmé - y compris au flash - de 16 seconde à 1/400e).
La partie optique est la même : un superbe TESSAR f:2,8 de 23mm construit par Rollei sous licence Zeiss qui descend à 1m. Le viseur, aussi inchangé, laisse apparaître la distance sélectionnée sur une échelle avec distances et symboles. La sélection se fait très facilement en faisant glisser le curseur orange par le pouce de la main gauche.
Particulièrement compacts et d'une conception originale parmi la multitude des pockets 110, les ROLLEI 110 sont encore une création du génial "Konstrukteur" HEINZ WAASKE à qui l'on doit déjà le ROLLEI 16 (1963), le ROLLEI 35 (1966), le ROLLEI A26 (1972) et par après le VOIGTLANDER VITORET 110 (1976) et finalement le ROLLEIMATIC (1980).
Le ROLLEI E110 eut une courte carrière (2ans 1/2) en regard de celle de son grand frère (7 années) et fut produit en seulement 46.600 exemplaires, tous "Made in Germany" tandis que le A110 fut produit d'abord en Allemagne jusqu'en juin 1978 (124.000 pièces) puis à Singapour (72.200 pces) de août 1978 à septembre 1981, date de la faillite de la firme. Il semble que des problèmes au niveau des circuits électroniques empoisonèrent sa mise au point et altérèrent la fiabilité de la production.
A la sortie du E110 en 1976, le monde de l'industrie de la photo était en plein boulversement : OLYMPUS venait de sortir son fameux OM-2, CANON apportait la révolution avec son AE-1 alors qu'en Europe ZEISS-IKON, uni à VOIGTLANDER en 1965, avait déjà jeté le gant en 1972 et cédé son partenaire à ROLLEI. Allaient suivre le ratage de l'APS, la bataille de l'autofocus puis le rouleau compresseur du numérique mais c'est une autre histoire...

   Sources :
Kameras für Millionen - Jörg Eikman & Ulrich Vogt - Wittig Fachbuchverlag
Rollei Report 3 - Claus Prochnow - Lindemans Verlag